« C'est le moment de faire des photographies à se décrocher la mâchoire. Maîtrisez le processus des photographes professionnels. Optimisez et accélérez votre apprentissage. Profitez de mes cours privés de photographie sur le terrain pour capturer des instants magiques  »

Artiste • Photographe • Instructeur Lightroom & Photoshop 

Réussir ses photos animalières

La photographie: au-delà des clichés | Réussir ses photos animalières – Suite


Cette chronique s’adresse aux propriétaires de caméra numérique qui veulent tirer le maximum de leurs appareils.

Bon dimanche matin à vous tous.


La photographie animalière exige une technique particulière et une grande maîtrise de ses instruments de travail, mais elle est surtout une question de passion.


Aujourd'hui, je vous donne des conseils faciles à appliquer pour améliorer vos photographies d’animaux.


Je couvre quelques points qui ne se basent pas uniquement sur des compétences techniques concrètes: la photographie est après tout une forme d'art. Parfois, nous devons être libérés des contraintes techniques pour mettre en évidence la vision que nous avons dans notre esprit plutôt que de respecter les conventions et normes.



01 – Il faut connaitre son équipement à fond


Cela ressemble à un cliché? ... mais… vous savez que c'est vrai !


Les moments vraiment magnifiques de la photographie animalière durent en moyenne (selon mon expérience) entre 5 et 20 secondes. Si vous n'êtes pas familier avec les paramètres de votre caméra ou les capacités de votre objectif, vous allez manquer de belles images.


En général, vous devez pouvoir faire les ajustements nécessaires à vos paramètres d'exposition / mise au point sans lever l’œil du viseur.


02- Connaitre les règles pour pouvoir les briser


Il existe certaines règles non écrites qui forment le fondement d'une bonne photographie, quel que soit le genre. Et bien sûr, il y a certaines "règles" qui trouvent leur application principalement dans la photographie animalière.


Par exemple, l’obtention d’une exposition parfaite avec l'utilisation de l'histogramme, et la composition appropriée en utilisant une directive comme la «règle des tiers» sont des alliés importants pour capturer instantanément ce moment éphémère.


En ce qui attrait à la photo animalière, il faut mettre l’emphase sur le contact visuel avec le sujet, car cela donne "vie" à l'image.


Une fois que vous connaissez les «règles» et les lignes directrices, et une fois que vous savez quand et comment les appliquer, il est temps de commencer à les briser.


Testez les limites.


Vous ne voulez pas que vos photos ressemblent toujours à des images d’agence.



03 – Travailler la lumière


Le premier conseil que j'ai reçu d'un photographe professionnel de la faune est de m’en tenir aux heures de lumière dorée.


L’heure dorée est la période chouchou des photographes de paysage. La lumière devient de miel et le panorama semble emprunter des airs de conte de fée, surtout le matin. Elle offre plusieurs avantages : les ombres s’allongent, la lumière est moins dure et sculpte magnifiquement votre sujet principal, enveloppant le tout d’une ambiance chaude et feutrée.


L’heure dorée se présente une heure après le lever du soleil, ou une heure avant son coucher. Mais vous pouvez étirer cette durée sur deux heures – vous bénéficierez ainsi d’une lumière exceptionnelle et profiterez d’une heure supplémentaire pour réaliser vos photographies.


L'exception est une journée couverte, lorsque les nuages ​​agissent comme un immense ‘soft box’ pour adoucir la lumière uniformément. Lors de ces journées, je photographie toute la journée en autant qu'il y a des sujets volontaires!


On se reparle.