logo jean françois beaudry photographie

« C'est le moment de faire des photographies à se décrocher la mâchoire. Maîtrisez le processus des photographes professionnels. Optimisez et accélérez votre apprentissage. Profitez de cours privés sur le terrain pour capturer des instants magiques  »

Artiste • Photographe • Instructeur Lightroom & Photoshop 

La beauté sauvera le monde


« J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence.. »

Anatole France


Face à la multiplicité des images, à la facilité déconcertante avec laquelle il est possible de photographier avec son smartphone et de la diffusion des images au travers des nouveaux medias et notamment d’internet, il peut être bon de s’interroger sur ce qu’est la photographie animalière d’art.


A quoi sert la photographie animalière ?


A-t-elle pour principale mission de saisir un comportement exceptionnel ?


A-t-elle le droit d’être purement esthétique, quitte à virer à l’esthétisme ?


Longtemps la photographie animalière a été considérée comme un genre plus près du reportage naturaliste que de la photographie d’auteur. Un jour des photographes ont pris le risque de ne pas faire de l’animal l’unique propos de leurs images, mais de mettre l’aspect photographique au premier plan. Beaucoup de leurs images (l'ambiance et l'atmosphère qui s'en dégagent), m'ont fait vibrer.


Dès lors, on a ouvert les portes d’un monde insoupçonnable aux accents féériques et donné la liberté d’avoir de la poésie dans les images.


L’artiste ne se contente plus de maîtriser la technique et de prendre de belles images. Il apporte son témoignage, il s’engage, au travers de son regard, parfois esthétisant, parfois choquant ou interrogatif... 


Depuis des années se succèdent les réussites, les échecs, des techniques plus pointues, la recherche d’esthétisme dans l’image, l’envie d’un sujet plus rare… Mais, chaque fois, avec le même dessein : se fondre dans l'environnement naturel, dans le respect de la quiétude de la vie sauvage. 



Personnellement, j’ai une approche particulière car je cherche à saisir la personnalité de chaque animal en tant qu’individu. J’utilise une démarche de portraitiste où l’esthétisme et la sensibilité prédominent sur la vision documentaire.


Un regard, des émotions


Ce que j'aime, c'est l'émotion vécue derrière l'appareil au moment de la rencontre. Il faut attendre longuement parfois, avant l’échange de regards. Et c’est lors de cette fraction de seconde d’intimité avec l’animal que la capture d’image a lieu, sans le déranger. Le frisson et l’émotion déclenchent l’appareil. C'est là qu'il se passe quelque chose, une magie…



Cet instant fugace, où le miroir, se relevant, immortalisera l’animal que vous regardez les yeux dans les yeux, je le souhaite à tous les photographes animaliers du monde.


Je crois encore au pouvoir des images pour révéler la beauté de la nature, pour participer à une prise de conscience des dangers qui la menacent. Je souhaite préserver le spectacle d’une nature primitive et de militer à la défense des animaux auxquels je veux rendre hommage en magnifiant leur âme et leur individualité. J’ai pris le parti de la séduction, là où d’autres prennent celui de la dénonciation.


La beauté sauvera le monde.


J'espère que mon travail donnera à tous l'envie de sauvegarder notre planète, afin que les générations futures puissent, elles aussi, en contempler les merveilles.


" Il faut sauver les espèces animales en danger non pas parce que nous en avons besoin, mais parce que nous avons besoin de développer les qualités humaines nécessaires pour les sauver, et ce seront celles-là dont nous aurons besoin pour nous sauver nous-mêmes. "

-Robert Hainard.